Deblan blog

Tag #centralisation

Je suis critique pour moi-même

La semaine dernière, mon quartier a subi une coupure électrique qui a rendu inaccessible mon serveur auto-hébergé pendant 2 heures.

Il m'a fallu seulement quelques petites minutes pour me rendre compte qu'il y avait un problème et pendant tout le temps de la panne, je me suis rendu compte que la très grande majorité de mes outils étaient indisponibles :

  • Mes mails
  • Mes calendriers
  • Mon gestionnaire de tâches
  • Mes contacts téléphoniques
  • Mes fichiers et mes partages
  • Mes dépôts pour mes projets
  • Mon lecteur de flux RSS et mon instance Wallabag qui m'aide aussi à partager ma veille
  • Des outils de monitoring
  • Et encore d'autres services…

C'est pénible mais ce n'est pas insurmontable quand on sait que rien n'est cassé et que c'est juste un problème de courant. Cette une grosse centralisation de données et services que j'aurais largement critiquée dans un autre contexte. Cependant, comme tout est hébergé à la maison, ça ne me pose véritablement aucun problème et il faut accepter des coupures de temps en temps.

Je crois que c'est une étape importante qui a été franchie avec la reprise en main de toutes les données numériques qui m'appartiennent qui et ne devraient pas stockées ailleurs.

Not bad


Contourner les trackers de YouTube

Lors des échanges sur la protection de la vie privée et la décentralisation des données, la question de YouTube est un sujet qui fait débat. En effet, je peux créer une instance PeerTube ou en choisir une des nombreuses disponibles pour publier une vidéo mais qu'est est-il de la consultation ? Si des créateurs font le choix de déposer leurs vidéos sur plusieurs plateformes, d’autres se contentent de ne publier que sur YouTube. Dès lors, on est contraint de passer par YouTube pour accéder à ses contenus et cela implique de subir le tracking publicitaire de Google.

Invidious est un projet libre sous licence AGPLv3 qui permet ne plus charger l’interface très obèse de YouTube et par effet de bord, de ne plus charger les trackers qu’on peut y trouver. Invidious est assez complet car il permet également de gérer des comptes utilisateurs sans compte Google, de faire des recherches, de s’abonner à des chaînes et de faire l'intermédiaire entre vous et les serveurs vidéos de Google.

Invidious

Pour autant, ce n’est pas totalement suffisant car si vous consultez une page qui affiche une vidéo YouTube ou que quelqu’un vous partage un lien vers YouTube, vous allez à nouveau afficher des pages obèses et pleines de trackers. Le développeur Booteille a réalisé une extension Firefox destinée à résoudre cela. Une fois installée et activée, l’extension va automatiquement remplacer l’Iframe de YouTube par un encart Invidious et rediriger les pages YouTube vers une instance Invidious de votre choix. Voici à quoi ressemble une vidéo affichée depuis une instance Invidious.

Après plusieurs semaines d’utilisation, retourner sur le site YouTube est presque un calvaire car c’est vraiment lent. Invidious charge et affiche les contenus plus rapidement et le lecteur fait extrêmement bien son boulot. Cependant, si l’interface de YouTube vous manque un peu, vous pouvez installer le logiciel FreeTube qui reprend ses codes et permet de s’interfacer avec une instance Invidious.

FreeTube

Si vous avez envie de tester Invidious, vous pouvez accéder à l'instance officielle et les instances publiques voire de l'installer localement ou sur votre serveur.


Megaupload fermé, le retour de manivelle du Minitel 2.0

Megaupload vient de prendre Megacher en se faisant littéralement déconnecter de l'internet :

La Société Megaupload a été victime d'une opération coup de poing de la part du FBI. Non seulement le site ainsi que tous les services rattachés ont été mis hors d'état de nuire grâce à une coupure pure et simple, mais de nombreux employés ont étés arrêtés et placés en garde à vue. Précisions : 7 employés ont été arrêtés, 4 sont d'ores et déjà incarcérés, 4 de ces arrestations font suite à l'opération en Nouvelle Zélande.

Source : [PIRATAGE] Les fédéraux américains imposent la fermeture à Megaupload.

Cette malheureuse histoire a quand même de quoi faire réfléchir.

Ça fait des années que les internautes se dirigent vers des services centralisés : DailyMotion, Youtube, Megaupload, Facebook, etc. Ces services centralisés qui font tout sauf de l'internet sont décrits par Benjamin Bayart (président de la FDN) comme étant du Minitel 2.0.

Quel est l'intérêt d'avoir un réseau internet de plus en plus performant si c'est pour centraliser des services ? Pourquoi ne pas faire un internet complétement distribué, c'est à dire qu'un site web soit hébergé non pas sur un serveur mais sur des serveurs éparpillés un peu partout dans le monde, un peu partout chez les gens ? Bawi, ça paraît pourtant être une excellente solution dans la mesure où il serait impossible de couper un accès à une donnée (quelques soit la raison de la coupure). En plus ça permettrait aux énormes applications de répartir les charges à moindre coût. L'arrivée de l'IPV6 chez monsieur Toutlemonde va sans doute faire converger internet vers une telle solution, enfin j'espère...

Bon, j'enfonce une porte ouverte puisque les sites webs distribués existent déjà mais c'est une part très faible du web. Demain, je suis près à fournir de la bande passante et de l'espace à Wikipedia si je pouvais et je serais aussi prêt de le faire pour un tas d'autres sites, quelques soit leur taille ou leur renommé. Après tout, c'est comme ça qu'internet à commencer (presque).