Deblan blog

Le syndrome de la génération F5

Article écrit avec Justine Paleo

La génération Y décrit les jeunes de moins de 25 ans. Ce sont les gens nés pendant l'époque de la vulgarisation de l'informatique. Cela a marqué un tournant dans la façon de réfléchir et d'agir de ces individus.
Aujourd'hui, nous avons le sentiment qu'une nouvelle génération a vu le jour qu'on décrira comme la génération F5 : les moins de 20 ans. Rien d'officiel là dedans si ce n'est le point de vue de deux professionnels du web.
Ce syndrome se retrouve chez une majorité d'internautes. Voici les symptômes :

Tout tout de suite

C'est sans doute ce qui caractérise le plus cette génération. En parcourant la toile, on voit foisonner les sites de type question/réponse ou l'internaute fonctionne sur le système : je demande, j'obtiens, je pars. De part la densité du web, trouver une information pertinente nécessite une recherche parfois avancée. Toute l'information est accessible mais n'est pas indexée comme dans une bibliothèque. Ce qui rend donc la recherche beaucoup plus difficile. Cette génération tout tout de suite ne prend même plus la peine de rechercher et se contente de poser des questions en espérant une réponse claire et rapide. Il est à noter que la pertinence de l'info n'est que très rarement vérifiée et qu'il circule beaucoup de bétises. (J'ai vu sur un site des gens vérifier le pluriel de savoir-faire en le tapant sur google. Si vous testez, vous vous rendrez vite compte que finalement on l'écrit comme on veut avec cette méthode. Ps : la réponse étant : des savoir-faire). De plus, si la question ne trouve pas de réponse rapide ou adéquate, attendez vous à des plaintes.

RTFM

Obsédés par internet, les gens ne prennent plus l'initiative de se documenter sur d'autres supports. Par exemple, les barbus trouvent leur bonheur dans les documentations embarquées de leur système. Ainsi il ne leur est pas nécessaire de parcourir la toile pour trouver une solution. Ces pages de manuel sont souvent précises, concises et prévues pour aider ou guider l'utilisateur. Mais personne ne les lit, ce qui a donné lieu à la célèbre expression : Read The Fucking Manuel. Pourquoi ? Parce que le mythe s'est répandu qu'internet est LA solution. Pourquoi s'emmerder à lire un manuel quand quelqu'un peut le faire pour vous. Le problème, qui rejoint d'ailleurs le paragraphe « tout tout de suite », c'est que de un : l'information n'est pas toujours correcte et de deux : ça vous fait passer pour un boulet sur les forums spécialisés. On pourra discerner deux types de personnes :

  • Celle qui aura fait des recherches sans trouver de réponse : soit l'information est difficile à trouver, soit la recherche est mal faite.
  • Celle qui n'aura même pas pris la peine de faire une recherche.
    En tant que professionnels, nous avons souvent l'occasion de répondre à certaines interrogations. La première chose que nous demandons, c'est si le manuel a été lu et si une recherche a été effectuée. Malheureusement c'est rarement le cas et en prime, vous aurez le droit à une phrase outrée de l'internaute qui se pense injurié. Surtout, ne vous avisez pas de signaler que la réponse est disponible : cette fois, ce sont les insultes que vous recevrez.
    Pour le plaisir des yeux, voici la phrase classique : « Nan mais sérieux vous êtes relou avec votre RTFM, si vous avez la réponse donnez la ou sinon barrez vous plutôt que de me prendre de haut ». A quoi peut s'ensuivre un débat qui vous fera passer pour un petit con boutonneux qui veut faire chier son monde.
    On en vient à regretter l'époque des 50 heures d'internet par mois. La au moins, les gens attendaient avant de vous poser la question : « Comment on met en gras avec le css ».
Le droit à l'erreur

Que celui qui n'a jamais utilisé CTRL+Z (ou tout autre système de retour en arrière) nous jette la première pierre. Dommage que dans la « vraie vie » il ne soit pas possible d'annuler certaines de nos paroles : « Nan mais t'es pas si grosse, Chérie je t'aime, j'ai toujours voulu avoir un Saint-Bernard, je suis fan de Justin Bieber ». Hélas, dans la vraie vie ce n'est pas possible. Heureusement grâce à l'informatique, nous avons maintenant le droit à l'erreur. Génial ? Pas si sûr. On ne prend plus le temps de réfléchir avant d'agir. On va facilement faire, tester, défaire, refaire...Finalement, est-on vraiment plus efficace ? Il est encore trop tôt pour mesurer l'impact de ce droit à l'erreur, mais il est certain qu'il changera notre façon de raisonner.

Pourquoi la génération F5 ?

C'est sans doute la manière la plus intéressante d'illustrer les nouvelles habitudes de cette génération. On pose une question et on actualise toutes les 5 secondes en espérant que la réponse arrivera plus vite. Cela montre bien le côté un peu frénétique de certains internautes (avoue, toi qui nous lis, ça t'es déjà arrivé !).

Pourquoi F5 et pas F6 ? Tentez google, lui vous répondra sans vous insulter.

Le débat est ouvert !


  • Kadcom
    • ,
    • «Le débat est ouvert !»
      Ou fermé justement puisqu'il n'y a que des réponses et point de débat.
      Je suis d'accord de bout en bout. Les gens ne prennent plus la peine de chercher la réponse il veulent qu'on la leur donne. (c'est français ça?) Après je me demande si en tant que professionnels du web c'est pas à nous de faciliter la chose pour les newbies. Sans pour autant leur donner la réponse toute faite. D'ailleurs ce qu'il a de pratique avec l'informatique c'est qu'il y a rarement de réponses adéquate à 100% des cas.

Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser du markdown.Afficher l'aide.