Deblan blog

L'IPcalypse, c'est dans moins de deux mois !

À l'heure où j'écris cet article, il reste reste un peu moins de 89 millions d'adresses IPV4 disponibles. Ce nombre ne cesse pas de descendre à une vitesse monstre et on ne donne pas plus de 60 jours pour atteindre le bout.

Il est certain que ça ne doit pas parler à beaucoup de monde. Mais d'ici ces quelques semaines, je présume que bon nombre d'informaticiens vont serrer les fesses.

Je ne compte donner aucun cours de réseau car j'en serais bien incapable, cela dit je vais expliquer brièvement ce qu'il se passe.

Si je peux me permettre de vulgariser comme un porc, c'est qu'il ne faut être bac +5 pour comprendre le problème.

Une adresse est IP est comme l'adresse de votre maison : elle permet de distinguer des maisons entre elles. En informatique, on va imager la maison par un matériel informatique avec une carte réseau (ou wifi). Sans adresse IP, impossible de faire communiquer des machines entre elles.

Disons qu'il y a deux types d'adresses IP : celles qui sont publiques et les autres privées.

Basiquement, une adresse IP publique est unique, ce qui n'est pas le cas d'une IP privée.

Votre box internet est pourvue d'une adresse IP publique. On dit qu'elle est routable sur Internet. Une adresse IP privée est réservée à un LAN (réseau local).

Un fournisseur d'accès possède une plage d'adresses IP publiques qui vous sont attribuées. Chez vous, vous pouvez construire un réseau (LAN) avec les adresses privées que vous souhaitez (192.168.0.xx par exemple).

Le problème est que dans quelques jours, plus aucune IP publiques sera disponibles.

Forte heureusement, il existe un "nouveau" type d'adressage IP qu'on nomme "IPV6". Grâce à ces IP, on oublie le problème de quantité d'adresses puisque qu'un millimiètre carré de notre chère Terre pourra contenir 667 132 000 adresses.

Le problème majeur est qu'il faut gérer le passage IPV4 à IPV6. Et c'est déjà trop tard pour faire ça bien.

Globalement, c'est un problème de coût qui refroidie tout le monde.

  • Les anciens matériels ne supportent pas l'IPV6 : il faut donc les changer
  • Les logiciels ne supportent pas tous l'IPV6 : il faut changer de logiciel ou développer des mises à jours (ça coûte)
  • Certain équipements supportant l'IPV6 coûtent plus cher : une petite boite n'a pas forcément les moyens d'upgrader
  • Les gens s'en foutent de ces problèmes : la route sera longue et douloureuse pour les mettre à jour

Quand bien même nous viverions dans le pays des Bisounours, on n'a aucun vrai recul sur l'impact d'un tel changement.

Est-ce que les matériels vont vraiment suivre sur de long terme ? On ne sait pas. On pourra même prévoir de grosse défaillances sur l'Internet (je pense aux routeurs qui peuvent planter). On peut également noter des problèmes de sécurité : aujourd'hui j'ai une box qui stoppent tout ce qui aurait envie de pénétrer mon LAN. En IPV6, il n'y aura plus ce bloquage.

Les gens auront-ils les compétences pour gérer un parc avec de l'IPV6, rien de sur encore. Personnellement, il me faudrait du temps afin d'appréhender correctement le problème.

Cela dit, rien empêche d'avoir une adresse IPV6 sur un box et un réseau en IPV4. Mais ça implique que la box puisse faire la transition.

Je n'ose pas imaginer le bordel que ça va être...


  • Foine
    • ,
    • Hier à une heure du matin il en restait 85,931,667 (twitter is powerfull)

      Et si tu n'oses imaginer ce que ça va donner, j'ai hâte de voir si ça va vraiment tout péter ou si ce sera un bug de l'an 2000 bis.

      Mais une chose est sur, une fois le seuil atteint, je ne reboot plus jamais ma Live Box. non. Plus jamais ! (comment ça "Et si elle s’éteint toute seule ?")
  • Echo
    • ,
    • @Foine: Le problème, c'est que quand il n'y aura plus d'adresses IPv4 de disponibles, il n'y en aura plus. Sinon nous l'avantage qu'on a au Québec, c'est que nos routeurs, on les redémarre autant qu'on veux, on reste avec la même IP fournie par notre FAI -que je sache-.

      Sinon, je sens que ça va effectivement être bordélique, surtout pour les gens qui n'y connaissent rien à l'informatique/électronique/technologie. Déjà que juste l'autre jour j'ai appris à quelqu'un (qui utilise tous les jours un ordinateur) ce qu'était un dossier compressé (ZIP dans son cas, géré par défaut sous Windows), ça va être quoi quand va falloir changer de routeur et sécuriser le réseau?
  • Carole
    • ,
    • Plus D'iP, plus d'Ordinateur ,plus de boulot dans le web aurevoir les référenceurs et les webmasters

Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser du markdown.Afficher l'aide.