Deblan blog

Rechercher un article

Google démantèle son éthique (et tout le monde s'en fout...)

Google démantèle son éthique (et tout le monde s'en fout...)

https://tube.fede.re/videos/watch/798c8a45-9457-4fed-80a0-c53b38581de6

En 2 mois, Google a licencié ses deux co-directrices de l'éthique des IA, Timnit Gebru et Margarett Mitchell. Pendant ce temps, Google a aussi développé, et probablement bientôt déployé, des algorithmes entraînés sur d'immenses quantités de données non-sécurisées, de manière extrêmement opaque, ce qui avait été critiqué par les deux co-directrices dans un article de recherche.

Le déploiement précipité d'algorithmes très dangereux sans aucune audit interne ni externe, sur les téléphones de milliards d'humains, me semble absolument terrifiant. Mais le plus effrayant, c'est que cette histoire est complètement ignorée par le grand public, les médias, l'industrie de la tech et le monde académique...

Lien permanent


Décrets PASP : fichage massif des militants politiques

Décrets PASP : fichage massif des militants politiques

https://www.laquadrature.net/2020/12/08/decrets-pasp-fichage-massif-des-militants-politiques/

Après la loi sécurité globale et la loi séparatisme, le gouvernement poursuit son offensive généralisée visant à museler toute opposition politique. Mercredi dernier, les trois fichiers de « sécurité publique » (PASP, GIPASP et EASP) ont été largement étendus par trois décrets (ici, ici et là). Ils

On y est, on peut maintenant être fiché pour nos opinions politiques, nos convictions philosophiques, religieuses ou notre appartenance syndicale.

Alors pour reprendre un vieux débat sur la protection des données où on me répondait "je n'ai rien à cacher", ma réponse était systématiquement :

  • Bien sur que si, tu as des choses à cacher car ta vie privée est par définition privée
  • Dans un futur plus ou moins proche, on pourra te reprocher quelque chose encore toléré aujourd'hui.

Ce futur est maintenant le présent.

En dehors de toute activité, nos simples opinions seront inscrites dans un fichier d'état. C'est très grave et nous avons avançons encore vers un état totalitaire. Je pense que le point de non retour à été atteint.

Lien permanent