Rechercher un article

Le Conseil d'État sauve la reconnaissance faciale du fichier TAJ

Le Conseil d'État sauve la reconnaissance faciale du fichier TAJ

https://www.laquadrature.net/2022/05/03/le-conseil-detat-sauve-la-reconnaissance-faciale-du-fichier-taj/

Mardi dernier, le Conseil d'État a rejeté nos arguments contre les opérations illégales de reconnaissance faciale réalisées par la police depuis 10 ans à partir du fichier TAJ.

Le décret du fichier TAJ (traitement des antécédents judiciaires) autorise la police à utiliser la reconnaissance faciale (RF) pour comparer les 9 millions de visages qu'il contient aux images captées par vidéosurveillance, smartphone ou sur internet.

Lien permanent


Les drones policiers autorisés par le Conseil constitutionnel

Les drones policiers autorisés par le Conseil constitutionnel

https://www.laquadrature.net/2022/01/21/les-drones-policiers-autorises-par-le-conseil-constitutionnel/

Le Conseil constitutionnel vient de rendre sa décision sur la loi « responsabilité pénale et sécurité intérieure ». Ce texte, adopté le 18 novembre 2021 par le Parlement, prévoyait notamment de ré-autoriser les drones policiers. Si les drones avaient été interdits à quatre reprises depuis 2020 (deux fois par le Conseil d’État, une fois par la CNIL et une fois par le Conseil constitutionnel), l’entêtement du gouvernement a porté ses fruits. Après deux années d’illégalité, les drones vont ré-occuper le ciel et restaurer la surveillance de masse.

Cette mauvaise nouvelle ne vient pas seule : le Conseil constitutionnel valide aussi les caméras embarquées sur les véhicules de police (hélicoptères, voitures…) ainsi que la vidéosurveillance des cellules de garde-à-vue.

Lien permanent


Loi sécurité globale adoptée : résumons

Loi sécurité globale adoptée : résumons

https://www.laquadrature.net/2021/04/16/loi-securite-globale-adoptee-resumons/

La loi sécurité globale a été définitivement adoptée hier par l'Assemblée nationale, à 75 voix contre 33, au terme d'un débat soumis aux exigences de la police et dont nous n'attendions plus grand chose.

Lien permanent