Deblan blog

Informatique

*.deblan.org censuré sur Facebook

Hier, en partageant un lien vers un dossier Nextcloud dans une conversation Messenger, Facebook m'a affiché un message qui indique que deblan.org ne suit pas les "Standards de la communauté".

capture d'écran

En fouillant un peu plus, il s'avère que tous les domaines de deblan.org sont concernés. Il semble également que le mot deblan.org est aussi en liste noire.

capture d'écran

En fouillant encore un peu plus, Facebook a décidé que le partage de l'article vers mon projet deblan/deblan-report était lui aussi contraire à ces fameux "Standards de la communauté" (cf la capture d'écran) alors que je suis l'auteur d'absolument tous les contenus du dit article.

Alors, on peut se demander pourquoi une telle décision ? Aucune idée. Mais si de mon coté ça ne me pose pas plus de soucis que ça, les quelques personnes qui hébergent du contenu sur mon serveur seront peut-être un peu plus contrariées.

Voici un bel exemple de censure, sans fondement et sans explication. Il faut rappeler que Facebook n'est pas qu'un simple hébergeur de contenus, c'est avant tout un site éditorialiste qui décide de ce qui doit apparaître ou pas dans ses pages, en dehors de tout cadre juridique.

Ce web égo-centré est de l'ancien monde et ça me pousse encore plus vers les services du Fediverse, loins de ces sociétés nauséabondes qui crachent à la gueule de tout le monde et qui continueront à le faire car la majorité des gens s'en tapent.


Générer un rapport d'un serveur en HTML/Texte dans fichier et/ou un mail

Générer un rapport d'un serveur en HTML/Texte dans fichier et/ou un mail

https://gitnet.fr/deblan/deblan-report

Ce projet génère un rapport générique sur une distribution Debian GNU/Linux (+ Ubuntu).

  • Nom du système
  • État des paquets et uptime
  • Points de montage
  • Espaces disques
  • Rapport Smartmontools

Ce rapport pourra être enregistré dans un fichier et/ou envoyé par mail.

Sa configuration est très simple et tout est documenté dans le README du projet.

Lien permanent


DOSSIER. Reprendre la main sur ses données avec l’auto-hébergement

DOSSIER. Reprendre la main sur ses données avec l’auto-hébergement

https://www.tinternet.net/article/2019/05/dossier-reprendre-la-main-sur-ses-donnees-avec-lauto-hebergement

Dans un dossier complet, Tinternet & cie vous explique comment nous pouvons reprendre la main sur nos données personnelles sur internet.

Un premier article d'une longue série j'espère 🙂

Lien permanent


Vérifier la date d'expiration de noms de domaine

Que ce soit à titre personnel ou dans le cadre de mon travail, je dois gérer une liste relativement importante de noms de domaine et m'assurer qu'ils sont renouvelés à temps.

Les prestataires vers qui sont achetés les noms sont divers et il n'y a pas d'homogénéité des alertes qui notifient d'une expiration prochaine.

Par conséquent, j'ai écris un projet qui a pour seul et unique objectif de me donner la date d'expiration d'un ou plusieurs noms de domaine. Cette date prendra une couleur selon de l'échéance : rouge si on est dans les 2 dernières semaines, jaune si c'est dans les 30 prochains jours ou ou vert si c'est au délà.

$ domain-expiration check google.com amazon.com facebook.com apple.com microsoft.com
+---------------+---------------------+
| Domain        | Date                |
+---------------+---------------------+
| google.com    | 2020-09-14 04:00:00 |
| apple.com     | 2021-02-20 05:00:00 |
| microsoft.com | 2021-03-05 04:00:00 |
| amazon.com    | 2022-10-31 04:00:00 |
| facebook.com  | 2028-03-30 04:00:00 |
+---------------+---------------------+

Grâce à ansi2html, on peut réaliser une conversion du rendu en HTML afin générer un mail coloré.

$ domain-expiration --ansi check [...] | ansi2html | mail \
  -a "Content-type: text/html" \
  -s "Dates d'expirations des domaines" \
  admin@example.com

Le projet est écrit avec PHP 7.3. Les dépendances sont traitées avec composer et il faut le programme whois.

$ git clone https://gitnet.fr/deblan/domain-expiration.git
$ cd domain-expiration
$ composer install
$ php7.3 ./domain-expiration check mon-site.fr

Le code n'est pas parfait mais ça fonctionne 😊


Courier-imap vers Dovecot : "Renaming not supported across conflicting directory permissions"

Il y a des années de ça, je me suis lancé dans l'aventure de l'hébergement à la maison avec notamment la gestion de mes mails. Dès le départ, je suis parti sur de la Debian GNU/Linux et j'ai installé les outils Postfix et Courier pour gérer les couches SMTP et IMAP.

Cette semaine, j'ai remplacé Courier par Dovecot qui est plus complet, plus simple à configurer et au cœur de beaucoup de documentations. J'avais également besoin d'intégrer Sieve pour gérer des règles de tri coté serveur.

Je ne détaillerai pas la procédure de migration car j'ai pioché dans pas mal d'articles. Globalement, tout s'est très bien passé et ça été transparent pour les quelques utilisateurs du serveur. Cependant, je me suis confronté à une erreur lorsque qu'ai voulu supprimer un dossier via mon client Thunderbird :

[CANNOT] Renaming not supported across conflicting directory permissions

Après quelques recherches, il s'avère que les répertoires Maildir des utilsateurs, générés avec la commande maildirmake ~/Maildir, ont un chmod 700 et que par défaut, lors de la création d'un répertoire, son chmod est 755. Dans la version 2.2.*, Dovecot vérifie que les chmod des dossiers correspondent pour valider la suppression et comme ce n'est pas le cas, cette erreur apparait.

Ainsi, quand un répertoire est créé dans l'arborescence de la boite mail, il ne peut plus être supprimé sans faire un chmod 700 ~/Maildir/.LeRepertoire. Pour résoudre le souci et faire en sorte que le chmod soit le bon, j'ai simplement joué avec les ACL. Pour chaque utilisateur hébergé, j'ai lancé cette commande :

$ setfacl -d --set u::rwx,g::-,o::- ~/Maildir/

Ainsi, lorsqu'un répertoire est créé dans ~/Maildir, son chmod est par défaut en 700 et je peux le supprimer via Dovecot au travers de mon client Thunderbird !

J'en ai également profité pour faire un wrapper sur le serveur :

#!/bin/sh

maildirmake.dovecot "$1"
setfacl -d --set u::rwx,g::-,o::- "$1"